Rares sont les villages dont l’histoire remonte aussi loin dans le temps à bénéficier d’un environnement aussi majestueux. En effet pour y voir les premières pierres posées il faut remonter au Xème siècle. En plus d’être l’un des plus beaux, CASTELNOU est l’un des plus vieux village de France et de Catalogne.

Pénétrons par le portail Nord flanqué de ses deux tours protectrices, monument emblématique du village, il lui confère l’austérité de son aspect médiéval. Deux voies principales, la carrer d’avall et la carrer del mig desservent de très anciennes maisons basses et ramassées. Celles-ci possèdent bien souvent plusieurs accès sur deux voire trois ruelles ! Surprenantes et inattendues pour le visiteur, avec leurs descentes de gouttière en céramique verte, leurs fers forgés, leurs céramiques. Certaines arborent un four à pain sur leur façade, d’autres des génoises décorées au débord de leur toit.

Le charme discret de CASTELNOU ne saurait faire oublier qu’il s’agit d’un village fortifié surmonté d’un château à l’aspect de forteresse dont le rôle défensif ne s’est jamais démenti tout au long de son histoire. Les vicomtes de CASTELNOU comptaient en effet au XIe siècle parmi les personnages les plus puissants de Catalogne. Le château, victime d’un incendie en 1981 a été rouvert au public en 1991 pour devenir, en 2018, la propriété du Département des Pyrénées-Orientales .

Outre son château, deux autres édifices viennent compléter le décor, en contrebas du village, l’Église Sainte-Marie-du-Mercadal datant du XIIème siècle avec son petit cimetière et sur son promontoire, immuable sentinelle, une élégante tour de guet.

Au fil du temps, CASTELNOU est devenu en Roussillon un lieu de prédilection pour les artistes et les artisans d’arts. Jadis fréquenté par des peintres de renom, tel que Balbino GINER ou encore Camille DESCOSSY, l’engouement suscité par l’ambiance du village ne s’est jamais démentie, aujourd’hui, c’est plus d’une dizaine d’artistes et artisans d’art à y avoir installé leur atelier.

Un territoire

Castelnou bénéficie d’un climat Méditerranéen

Partagée entre une zone méditerranéenne et une autre montagnarde, le climat à Castelnou se caractérise par des étés chauds et des hivers doux ; printemps et automnes quant à eux se partagent entre soleil et pluie (souvent sous forme d’orage). À ceci, il faut ajouter « un peu » de vent – merci à notre chère tramontane qui permet de chasser les nuages et d’assurer un taux d’ensoleillement élevé – et vous obtenez un climat idéal !

Attention tout de même du fait des étés chauds et secs, il est important de prendre soin de la garrigue et forêt environnantes. La moindre allumette ou autre mégot de cigarette peut être fatal. Soyez conscient que cette nature appartient à chacun d’entre nous et qu’elle nous est indispensable. Évitons les gestes malheureux et pensez à prévenir les pompiers si vous appercevez une fumée suspecte.

La météo à Castelnou
Castelnou, FR
22 septembre 2021
16°C
ciel dégagé
Vent: 7 Km/h
Visibilité: 10 km
Lever du soleil: 07:36
Coucher du soileil: 19:47

Les Aspres

C’est au cœur des Aspres que se situe le village de Castelnou, lové au centre des Pyrénées-Orientales, entre la vallée du Tech, la plaine du Roussillon, la vallée de la Têt et le majestueux Pic du Canigou. L’étymologie des Aspres vient du Catalan Aspre, qui désigne une terre aride, peu féconde faisant opposition au Ribéral (qui signifie irrigué).
L’homme préhistorique connaissait déjà les lieux comme en témoigne la présence de plusieurs dolmens dont un en parfait état de conservation.

La culture y est difficile, mais pas impossible : on y trouve de nombreux vergers (amandiers, abricotiers, pêchers) et c’est bien sûr la vigne qui prédomine, profitant de l’ensoleillement, du vent et de sols schisteux ou granitiques, conférant aux vins cette richesse et cette puissance aromatique.

La faune et la flore

Premiers contreforts du Canigou, les Aspres se composent de vallées recouvertes de forêts épaisses en altitude et de végétation plus rase en contrebas, la garrigue.

Les essences les plus communes de la forêt des Aspres sont le chêne vert, le chêne liège (dont on fait des bouchons), le hêtre, le châtaignier, ainsi que quelques cèdres et autres pins sylvestres. Quant à la garrigue, les espèces sont nombreuses vous retrouverez, pour n’en citer que quelques unes : des chênes Kermès, des genêts d’Espagne, de la bruyère arborescente, de la lavande officinale sauvage, du fenouil sauvage mais aussi le Buplèvre arborescent : arbrisseau de 1 à 2 mètres dont les fleurs jaunes en ombrelles sont particulièrement mellifères …

Enfin, il ne faut pas oublier que la forêt des Aspres est propice aux champignons… Avis aux amateurs !

La faune sauvage n’est pas en reste, vous pourrez apercevoir en vous promenant des chèvres sauvages ainsi qu’une multitude d’insectes propres à la garrigue. Levez les yeux pour admirer fauvettes à lunette, busards cendrés ou encore de petites pies-grièches.